L’ÎLE DE RAIATEA

Située à 210km au Nord-Ouest de Tahiti, Raiatea est la plus grande des îles Sous-le-Vent. Autrefois connue sous le nom de Hava’i, elle a su se forger une solide réputation dans le secteur touristique et demeure chère au cœur des Polynésiens qui lui reconnaissent un certain mana.

Ancien centre culturel et religieux de la Polynésie orientale, elle fut la première île peuplée de nos archipels mais également l’épicentre du flux migratoire au sein du triangle polynésien formé par Hawai’i, la Nouvelle-Zélande et Rapa Nui, c’est ici que tout a commencé. Berceau de la culture maohi, elle est aujourd’hui surnommée, à juste titre, « l’île sacrée ».

Elle a vu naître des personnages déterminants dans l’Histoire de la Polynésie, à l’instar de Tupaia, navigateur hors pair, spécialiste des coutumes locales, et compagnon de route du capitaine James Cook. Omai et Aoutourou ont, quant à eux, respectivement assisté Cook et Bougainville au cours de leurs explorations dans le Pacifique et ont amplement contribué à la renommée de Raiatea.

D’un point de vue géologique, l’île revêt certaines spécificités. La première est qu’elle partage son lagon avec Taha’a, son île sœur. Séparées par un chenal de 3 kilomètres, les deux îles vont de pair. D’ailleurs, seule Raiatea dispose d’un aéroport, essentiel au développement l’île vanille.
Tout aussi surprenant, l’île abrite le tiare ‘apetahi, une espèce endémique qui ne pousse qu’au sommet du mont Temehani et qui est aujourd’hui l’emblème de Raiatea. Selon la légende, Tiaitau, amante du roi Tamatoa, aurait planté sa main près du trou Apo’o Hihi Ura à la vue du décès de son bien-aimé. De là, aurait émergé une fleur à cinq pétales, en forme de paume.

Des montagnes luxuriantes :

Malgré l’urbanisation grandissante, Raiatea garde son aspect sauvage et naturel. Ses montagnes verdoyantes se prêtent à de superbes randonnées, des promenades à cheval ou en quad et des excursions en 4×4.

Des îlots dispersés :

Les nombreux motu qui entourent l’île font le plaisir de chacun. Parfaits pour s’échapper du monde moderne de l’île principale, les motu vous assurent la tranquillité et le calme…à condition de ne pas y aller un jour férié ou le week-end ! Privilégiez la semaine.

Des paysages diversifiés :

Véritable havre de paix, cette île abrite la seule rivière navigable de Polynésie. Située dans la vallée de Faaroa, cette rivière relie la baie de Faatemu à celle de Faaroa. Il est possible de s’y baigner et d’en suivre le cours en kayak ou en bateau.

Partez à la découverte de l’eau cristalline qui entoure l’île à bord d’un jet-ski, d’un kayak, d’un paddle ou simplement à faire du snorkeling. Enfilez votre plus beau maillot, munissez-vous de monoi et crème solaire qui ne pollue pas afin de vous protéger et partez à l’aventure.

Les sites à ne pas manquer :

Les fermes perlières :

La « perle noire de Tahiti » est sans nul doute le souvenir favori des voyageurs. Pour offrir ou vous faire plaisir, ce cadeau d’exception sera à l’image de votre voyage, inaltérable. Les perles fermières vous permettent non seulement de découvrir comment sont conçues ces bijoux de la nature mais également de faire quelques emplettes à moindre coût. Par ailleurs, le personnel veillera à vous offrir un accueil typiquement polynésien avant de procéder à une greffe devant vos yeux.

L’incontournable marae Taputapuatea :

Témoignages incontestables de la grandeur passée du peuple maohi, les marae sont le principal héritage légué aux Polynésiens, ils attestent de l’importance jadis octroyée au spirituel. Célèbre à travers l’ensemble du Pacifique, le marae Taputapuatea est incontestablement le plus important d’entre eux. Originellement consacré au dieu Oro, il est aujourd’hui devenu un haut lieu de pèlerinage où viennent se recueillir les Polynésiens de l’ensemble du triangle. Chaque navigateur aurait emporté avec lui une pierre du marae afin d’en construire un nouveau une fois arrivé à destination. Ancien siège du pouvoir religieux et politique de la Polynésie, le site servait aux investitures et aux rencontres officielles. Récemment inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il témoigne de 1000 années de culture ma’ohi. Véritable temple à ciel ouvert, le marae Taputapuatea est bâti entre terre et mer, en face à la passe, il est aisément reconnaissable à ses pierres, venues tout droit du récif.

Le marché de Uturoa :

S’il est plus petit que celui de Papeete, il n’a rien à lui envier : des produits frais, des fruits tropicaux et des légumes cultivés localement, du poisson fraîchement pêché, vous n’aurez aucun mal à repartir avec un panier rempli de commissions et d’artisanat local. Conseil amical : allez-y le vendredi pour retrouver l’ambiance de la bringue polynésienne.

La randonnée des Trois cascades :

Encadrés par un guide spécialisé, échappez-vous dans l’immensité verdoyante de l’île. D’une durée totale de trois heures, cette randonnée de difficulté démarre au pied du mont Temehani et abrite trois splendides chutes d’eau. Arpentez les chemins sinueux au cœur d’une forêt de bambous, contournez les mape, traversez la rivière et hissez-vous au sommet à l’aide d’une corde avant de vous rafraîchir dans le bassin.

Le domaine de la Faaroa :

Si vous aimez la marche, vous serez ravi d’apprendre que le jardin botanique et le vaste domaine de la Faaroa est désormais accessibles aux visiteurs. En communion avec la nature, explorez deux sentiers le long desquels vous aurez tout le loisir de contempler une biodiversité époustouflante et de nombreuses espèces endémiques, à l’instar de la cigale bleue. En longeant la visite de Grabbos et la crête des Macaranga, vous accéderez à de charmants points de vue à 250m d’altitude d’où vous pourrez contempler la baie de Faatemu.

Le snack Tonoi :

Charmant petit snack local, vous pourrez y déguster du poisson sous toutes ses formes, de la langouste, des grillades ou des burgers. Le tout pratiquement les pieds dans l’eau et avec une vue plus imprenable sur le lagon.

Les activités : que faire à Raiatea ?

Visiter l’île de Taha’a :

Impossible de visiter Raiatea sans faire un détour par l’île de Taha’a. Surnommée « l’île vanille », cette dernière est particulièrement réputée pour ses gousses, l’or noir de la Polynésie.

Bien évidemment, il vous faut commencer par visiter ces plantations, au cœur des vallées, pour en apprendre davantage sur la pollinisation et repartir avec tout un tas de produits déclinés : sucre, huile de coco vierge, café ou rhum aromatisés à la vanille bien évidemment.

En parlant de rhum, la distillerie Pari Pari se situe dans la baie de Tapuamu, c’est la seule rhumerie de Taha’a. Mondialement connu, le rhum Mana’o qui a reçu la médaille d’or du salon international Rhum-Fest Paris, est distillé à cet endroit précis.
Sur place, vous pourrez profiter d’une dégustation gratuite et acheter des savons, de la vanille de Taha’a ou encore de l’huile de Tamanu.

Côté mer, de nombreuses excursions s’offrent à vous : tour de l’île en bateau, déjeuner sur le motu Céran, vous ne regretterez pas le déplacement !

Laissez-vous porter par le courant dans l’un des plus beaux jardins de corail de Polynésie. Vous aurez toujours pied mais veillez à bien esquiver les patates de corail ! Evitez le corail de feu et émerveillez-vous devant cet arc-en-ciel de couleurs…

Non loin de là, la jolie ferme perlière Champon vous donnera accès au monde fascinant de la perle noire.

Survoler l’île :

A Raiatea, vous pouvez presque tout faire, y compris vous balader dans les airs.
En effet, Tahiti Air Charter vous propose de survoler Tupai et les îles des Raromatai à bord d’un Cessna 208 Caravan. Paré au décollage ?

Faire de la randonnée :

Si vous préférez garder les pieds sur terre, l’île est parsemée de sentiers qui ne demandent qu’à être explorés. Le mont Temehani requière à lui seul une journée de marche, alternant sous-bois ombragé et crête exposée mais une fois arrivé à 700m d’altitude, sur le plateau formé de coulées volcaniques, vous serez ébahi devant la beauté du panorama.

Se promener en e-bike :

Envie de visiter les environs sans faire trop d’efforts ? Optez pour l’assistance électrique, grimper les côtes n’aura jamais été si facile. En location simple ou encadré par un guide, parcourez l’île en pédalant et accédez aux plus beaux panoramas de l’île en toute facilité !

Faire du snorkeling… :

Envie de vous rafraîchir en mer ? Plongez dans les eaux cristallines du lagon, au beau milieu des poissons aux couleurs panachées ! Déambulez entre les patates de corail qui entourent l’île…Munissez-vous de palmes, masque et tuba et c’est parti !

… ou de la plongée :

Si, en revanche, vous préférez découvrir les profondeurs, enfilez votre combinaison de plongée et regardez autour de vous… Au cœur du lagon, à 18m de profondeur, vous pourrez notamment contempler l’épave du Nordby, un trois mâts danois qui a coulé en 1900. Neuf passes, des grottes, des bancs de perches, des bécunes, des raies, des requins, des barracudas, des poissons chirurgiens, des caranges, les alentours de Raiatea regorgent de surprises colorées.

Pêcher en haute mer :

Vous aimez pêcher ? Pourquoi vous en priver ? Il vous suffit de vous procurer du nylon et des hameçons au magasin du coin. Véritable divertissement, la pêche est pratiquée par la plupart des habitants de l’île. Ici, tout le monde sait pêcher… Besoin d’aide ? Les locaux sont là pour vous donner un coup de main ! Découvrez quelques techniques ancestrales pour éviter de repartir bredouille et tentez d’hameçonner quelques spécimens comme les pai’here, mahi mahi, haura et carangue.

Glisser sur l’océan :

Raiatea est idéale pour les sports de glisse, l’océan et le vent se conjuguent à merveille pour vous fournir une bonne dose d’adrénaline. D’ailleurs, les Raromatai sont connues pour leurs vagues déferlantes sur le récif. Sur l’île sacrée, trois spots sont particulièrement réputés : Miri Miri sur la côte Ouest de l’île, Teavapiti et Faaroa, à l’Est. Situés au niveau du récif, il vous faudra y aller en bateau, à bord d’un kayak ou d’une pirogue…
En ce qui concerne le kite surf, dirigez-vous vers le port de Uturoa. Le vent y est prédominant et le spot relativement tranquille, un véritable luxe lorsqu’il s’agit de glisser sur les vagues.

Entre histoire, culture, biodiversité et sensations fortes, il vous sera impossible de vous ennuyer sur l’île sacrée.